Cameroun : Ces multimillionnaires scandaleusement pauvres en bon goût

photo article ici

Au Cameroun, il y a des individus immensément riches en argent et, malheureusement, très riches aussi en mauvais goût. Il suffit de visiter les gigantesques maisons qu’ils bâtissent pour réaliser à quel point ils manquent de raffinement. La plupart d’entre eux croient que tout ce qui est énorme, qui brille beaucoup et qui coûte très cher est de bon goût. Ils agencent de façon désordonnée des objets de luxe, et ils ne réalisent pas que leurs résidences en deviennent lugubres. En entrant chez certains de ces riches, on a la sensation de pénétrer dans un mausolée.

L’harmonie dans les formes, les couleurs et les matières est inconnue de ces multimillionnaires dont la seule préoccupation est d’éblouir et d’épater leurs prochains. Cela se ressent même dans leurs tenues vestimentaires qui font très peu cas des saisons, des moments, des lieux, et des circonstances. Ils ne savent pas qu’en matière d’élégance, c’est la discrétion qui est positivement frappante.

Des personnels des grands hôtels dans lesquels ces riches personnages ont leurs habitudes, racontent parfois à leurs proches les « villageoiseries » qu’ils constatent le matin au moment de dresser leurs chambres ou suites. L’usage qu’ils font des couvre-lits, du linge de bain, ou des sanitaires dans les toilettes est désolant.

Il n’est pas jusqu’aux habitudes alimentaires de nos « richards » qui ne soient d’un goût douteux. Ils font des mélanges saugrenus de mets et de boissons que leurs organismes absorbent très mal, et cela se voit à travers le gros ventre qu’ils trainent et leur cou qui disparaît entre leurs épaules. Et ce ne sont pas les 2 petites séances d'activité physique et sportive qu’ils consentent à faire par mois qui peuvent les aider à nettoyer les toxines dont ils se goinfrent. Ils sont ainsi exposés aux maladies liées à l’obésité, aggravées par le stress qu’ils accumulent parce qu’ils ne savent même pas se distraire.

Au regard de ce qui précède, on peut, sans grand risque de se tromper, déduire que beaucoup de nos fortunés sont pleins aux as, mais vides d’éducation au raffinement dans les goûts, au savoir-vivre et au savoir-être. La faute à un système éducatif qui produit des diplômés et qui oublie de les éduquer à la qualité de vie et aux mondanités. La faute surtout au manque d’humilité, à la paresse ambiante, et aux fausses certitudes qui ne permettent pas de combler ces lacunes en les apprenant soi-même.

« Riche et raffiné » n’est-il pas un alors bon filon de formation continue à explorer au Cameroun  par les vrais spécialistes du coaching (pas les charlatans qui pullulent), qui sauront s’associer toutes les compétences nécessaires ?

Charles MONGUE-MOUYEME

Il y a 8 heures 0
Nguigjol rose

Merci beaucoup professeur, pour ce plus concernant l'histoire de notre pays, de notre continent et de nos ancêtres.

Abdoulaye Haman

Merci Professeur pour cet éclairage. Tôt au tard la vérité finira par triompher. Que les africains puissent s'approprier leur histoire pour éveil de conscience.

Lissom Céline carnelle

Impressionnant surtout venant de mon beau pays. Je salue tout humblement le travail de recherche qui a été faite alors l'histoire que nous apprenons depuis des années aujourd'hui reste douteuse vu les réalités de ce que vous nous prouvez aujourd'hui. Merci pour l'ouverture d'esprit de ma personne.

Laisser votre Commentaire

Articles recents

Articles les plus lus