Cameroun : Cette nuisible caste des obligés

photo article ici

« Quelqu’un est quelqu’un derrière quelqu’un », mais quand même !

De tous temps, ont existé des personnes qui s’estiment redevables envers d’autres pour un privilège reçu ou un service important et/ou salvateur obtenu. Assez souvent, il s’agissait d’un devoir de reconnaissance, qui amenait un individu à avoir un empressement particulier à se tenir à la disposition de celui envers qui il se sent redevable, et à lui rendre service à la moindre sollicitation. Lorsque les gens de bonne éducation percevaient dans le zèle de l’autre un retour d’ascenseur pour un bienfait antérieur, cela les mettait très mal à l’aise, et ils le faisaient savoir par un moyen ou un autre, afin de bien marquer le caractère altruiste dudit bienfait.

Mais ça c’était avant. Aujourd’hui, il existe au Cameroun une véritable caste d’obligés qui ne se contentent plus de servir avec zèle les bienfaiteurs qui sont à l’origine de leur « réussite » sociale, mais qui se sont constitués en une armée de justiciers qui « mitraillent » tous ceux qui osent les critiquer ou s’opposer à eux. « Touche pas à celui qui m’a mis en haut » est leur devise. Ce que le bienfaiteur soutient, ils défendent bec et ongles. Ce que le bienfaiteur déteste, ils honnissent. Peu importe si pour exprimer leur indéfectible allégeance à leur « sauveur » ils doivent renier leurs opinions et amitiés d’avant.

Ces obligés fous furieux qui pensent avec le cerveau de leur bienfaiteur, regardent avec ses yeux, entendent avec ses oreilles et parlent avec sa bouche, vicient le débat public, enveniment les conflits, exacerbent les haines et les divisions pour rester dans les bonnes grâces de leur messie. Ils célèbrent les impostures et applaudissent la médiocrité. Ils usent de mensonges, de calomnies, d’insultes et de menaces pour défendre les intérêts du bienfaiteur, donc les leurs. Et pour ceux qui ont acquis une relative notoriété dans un domaine, ils en abusent pour manipuler et intimider les esprits crédules d’une population psychologiquement lessivée par les souffrances multiples et le génocide intellectuel et éthique savamment orchestré par le système de gouvernance en place.

Dans tous les domaines de la vie nationale, la caste des obligés mène ses mesquines batailles contre tous ceux qui osent attenter à la situation reluisante de ses membres en s’attaquant à leurs sauveurs. Comme ces bienfaiteurs nouveaux n’ont pas reçu une éducation vertueuse, ils « aiment leur nom », ils ne connaissent pas l’altruisme, et ils savourent et encouragent les combats de leurs « créatures », même quand celles-ci ont un profil susceptible d’entacher leur image et leur honneur. C’est ainsi qu’on retrouve certains de ces obligés qui n’ont ni éducation, ni instruction, en train de « décortiquer » des concepts juridiques sur les réseaux sociaux et dans les médias.

La paix sociale dans notre pays dépend aussi de la mise hors d’état de nuire de cette honteuse caste des obligés. Pour ce faire, il faut apprendre aux citoyens depuis le berceau que quémander et mendier ne sont pas une bonne chose, et qu’il est immoral de vivre de la flatterie. Il faut enseigner l’altruisme en permanence aux jeunes et aux adultes, et réinstaller le logiciel de la honte dans le cerveau de chacun. Il faut instaurer le culte du mérite dans la société, et seriner la vacuité de la course effrénée à l’accumulation des biens matériels.

Charles MONGUE-MOUYEME

25 October 2021 à 09:54 0
Nguigjol rose

Merci beaucoup professeur, pour ce plus concernant l'histoire de notre pays, de notre continent et de nos ancêtres.

Abdoulaye Haman

Merci Professeur pour cet éclairage. Tôt au tard la vérité finira par triompher. Que les africains puissent s'approprier leur histoire pour éveil de conscience.

Lissom Céline carnelle

Impressionnant surtout venant de mon beau pays. Je salue tout humblement le travail de recherche qui a été faite alors l'histoire que nous apprenons depuis des années aujourd'hui reste douteuse vu les réalités de ce que vous nous prouvez aujourd'hui. Merci pour l'ouverture d'esprit de ma personne.

Laisser votre Commentaire

Articles recents

Articles les plus lus