CAF : Un championnat interscolaire panafricain est-il utile ?

photo article ici

Depuis que le nouveau président de la Confédération Africaine de Football (CAF) a annoncé la mise en œuvre prochaine d’un championnat interscolaire panafricain, ce projet est abondamment présenté dans les médias comme porteur de grands espoirs pour le progrès du football en Afrique. Pourtant, cette initiative du Dr Patrice Motsepe est questionnable quant à son utilité réelle. Et pour cause !

1-A l’école, les élèves doivent être focalisés à réussir leurs études et les enjeux sportifs doivent rester purement accessoires dans ce milieu. Une compétition interscolaire débouchant à l’international risque de créer une émulation surdimensionnée incompatible avec l’esprit scolaire.

2-Les compétitions sportives scolaires sont placées sous l’égide des enseignants et doivent le demeurer. Car les enseignants sont formés pour encadrer les jeunes, notamment sur les plans psychologiques et éthiques. Or, dans une grande partie des fédérations sportives africaines, de même qu’à la CAF et la FIFA, l’immoralité est prégnante, et il ne serait pas bon de leur ouvrir les portes de ce milieu sacré qu’est l’école.

3-Connaissant la voracité qui caractérise bon nombre de responsables des fédérations de football en Afrique, ce projet d’une compétition interscolaire panafricaine va leur ouvrir un nouveau filon, celui des importants fonds gérés par les fédérations sportives scolaires nationales et collectés auprès des parents d’élèves. Il faut tenir la mafia des fédérations et confédérations de foot à très bonne distance des fédérations nationales de sport scolaire qui ne sont déjà pas exemptes de malversations en leur sein.

4-Avec la tricherie institutionnalisée dans le foot en Afrique, on peut être certain qu’à la place d’établissements scolaires pour représenter les pays, il s’agira de sélections nationales de jeunes à qui on établira des certificats de scolarité de l’établissement vainqueur national. Cette pratique existe déjà dans les compétitions interscolaires à l’intérieur des pays africains. Cela s’est vu jadis avec les compétitions panafricaines de foot des compagnies aériennes : ce sont quasiment les sélections nationales qui se produisaient, la plupart des internationaux étant devenus subitement employés de ces entreprises (Air Zaïre, Camair, etc.).

5-Les jeunes de moins de 18 ans étant supposés être encore des élèves, cette compétition interscolaire africaine fera forcément doublon avec les compétitions de jeunes déjà organisées par la CAF ou ses démembrements sous régionaux. Cela va complexifier davantage la programmation des compétitions de football à la CAF qui est déjà un vrai souci pour elle dans le déploiement de ses activités.

Ainsi donc, autant l’intention de promotion du foot africain à partir de la base transparaît clairement dans le projet d’une compétition interscolaire africaine, autant il est difficile d’en démontrer la pertinence. On comprend également que, succédant à la tête de la CAF à Ahmad Ahmad l’initiateur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) à 24 équipes, qui lui-même avait pris le relais d’Issa Hayatou le concepteur du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), Dr Patrice Motsepe veuille lui aussi marquer son passage en apportant une innovation notable.

Mais la CAF ne se porte pas bien, notamment sur les plans organisationnel et financier, et elle n’a pas intérêt à se disperser dans la multiplication de compétitions à l’intérêt sportif et commercial douteux, alors qu’elle doit se consacrer à consolider ses acquis et à se relever de ses déboires.

Charles MONGUE-MOUYEME

Il y a 7 heures 0
Nguigjol rose

Merci beaucoup professeur, pour ce plus concernant l'histoire de notre pays, de notre continent et de nos ancêtres.

Abdoulaye Haman

Merci Professeur pour cet éclairage. Tôt au tard la vérité finira par triompher. Que les africains puissent s'approprier leur histoire pour éveil de conscience.

Lissom Céline carnelle

Impressionnant surtout venant de mon beau pays. Je salue tout humblement le travail de recherche qui a été faite alors l'histoire que nous apprenons depuis des années aujourd'hui reste douteuse vu les réalités de ce que vous nous prouvez aujourd'hui. Merci pour l'ouverture d'esprit de ma personne.

Laisser votre Commentaire

Articles recents

Articles les plus lus