Nomination d’un Coordonnateur des TPO : Incohérences et confusions d’une Fécafoot Eto’o colorée

photo article ici

Recalé comme team press officer (TPO) des Lions Indomptables A, Martin Camus Mimb vient d’être nommé super TPO des sélections nationales de foot.

Ce n’est pas la désignation de M. Mimb Hiol Martin Fleur, journaliste de notoriété internationale plus connu sous le nom Martin Camus Mimb (MCM) qui constitue une incohérence. Les aptitudes de l’individu en matière de journalisme et sa bonne connaissance du football Camerounais plaideraient à suffisance en sa faveur, même s’il était agi d’un concours pour le poste de Coordonnateur des Team Press Officers.

L’incohérence intervient lorsqu’on lie les nouveaux statuts de la Fécafoot récemment adoptés, au statut professionnel de MCM. En effet, selon ces statuts, le dirigeant d’une entreprise publique ou parapublique ne peut plus postuler à la présidence de la Fécafoot (poste électif) pour des nécessités de disponibilité. Est-il alors logique que les rédacteurs de ces statuts nomment à un poste (non électif) logé au Département Communication de la Fécafoot un chef d’entreprise privée dont la disponibilité n’est, à priori, pas plus évidente que celle d’un  DG du public ? Car MCM est bien promoteur et manager de la 1ère radio spécialisée dans le sport en Afrique sub-saharienne comme il aime à la présenter lui-même.

L’autre incohérence tient au fait que le Comité de Normalisation (CN) décide de supprimer le poste de TPO dans les sélections nationales en dehors de la sélection fanion, et nomme quelqu’un pour coordonner des postes supprimés. N’aurait-il pas été plus cohérent que, si les fonctions de TPO des sélections inférieures devaient désormais être assurées par le personnel du Département Communication de la Fécafoot, que le Chef de ce Département en assure la coordination ?

Et c’est là que cette 2ème incohérence créé la confusion dans les esprits : certains personnels du Département Communication de la Fécafoot vont-ils être placés sous la hiérarchie directe de deux responsables selon qu’ils sont appelés à jouer les TPO ou non ? Quelle hiérarchie y aura-t-il entre le Chef du Département Communication salarié de la Fécafoot, et le Coordonnateur des TPO non salarié logé dans ce Département ? Il faut préciser que la décision qui nomme le Coordonnateur des TPO indique bien qu’il travaille « en relation » avec le Chef du Département Communication, et non sous son autorité.

D’autre part, si la décision stipule bien que la TPO de l’équipe nationale A est elle aussi placée sous le Coordonnateur des TPO, sa désignation par une décision distincte portant composition du staff dirigeant de cette sélection, est de nature à créer la confusion : prend-elle ses ordres du sélectionneur dont elle fait partie du staff, ou désormais du Coordonnateur des TPO ? On se souvient du conflit de compétence entre l’ancienne responsable du Département Communication de la Fécafoot et le TPO de l’époque au sujet de l’organisation des conférences de presse des Lions Indomptables sous Volker Finke.

De plus, il est de notoriété publique, à cause de la fuite d’un projet de nominations adressé au Ministre des Sports par le Président du CN, que MCM devait être le TPO des Lions A, avec comme adjointe la TPO actuelle, alors que le poste de TPO adjoint n’existait pas. Aujourd’hui, en invoquant l’organigramme de la Fécafoot, le poste de Coordonnateur des TPO est pourvu, alors que son existence n’était pas connue dans le microcosme du foot camerounais. Quel est donc cet organigramme qui change au gré des projets de nomination ? N’est-ce pas entretenir la confusion que de surfer ainsi entre l’organigramme des Lions Indomptables et celui de la Fécafoot qui, s’ils existent réellement, ne sont connus que par le CN ?

La décision de nomination de MCM précise également que sa fonction est gratuite, mais qu’il « bénéficiera des indemnités liées à ses missions ». On voit que cette vieille combine de fonctions gratuites à la Fédé n’a pas disparu avec le CN : en général, ces « bénévoles » gagnent souvent beaucoup plus d’argent que des salariés de même niveau. On fait donc semblant de vouloir contrôler les charges de la Fécafoot en recrutant des bénévoles, mais en réalité, ils coûtent bien plus cher que des salariés formels.

Et quand on sait que le Président Happi du CN est étiqueté comme proche de Samuel Eto’o qui contrôlerait actuellement le football camerounais, et que MCM est lui aussi connu comme un proche ami du « 9 », il est difficile de ne pas soupçonner le copinage à travers cet acte de nomination.

Le public sportif camerounais comptait sur le CN pour libérer le football camerounais pris en otage par des mafias, mais il a l’impression qu’en fait de libération, il s’agit plutôt d’un changement de ravisseurs. Ce contexte qui prévaut à la Fécafoot ne va-t-il pas entacher la nomination de MCM pourtant souhaitée par nombre de supporters du foot camerounais ?

Charles MONGUE-MOUYEME

Il y a 18 heures 0
MANDENGUE NDABO FRANKLIN DIDIER

La force de l'analyse. Comment être indifférèrent à propos de ce qui se passe dans pays. Charles M. M. La pertinence de propos au sujet de la situation économique, politique et sociale est catastrophique. Ce que nous avons eu en matière d'élections ( Sénatoriale et Présidentielle ) depuis le début de l'année, n'est rien d'autre qu'un four tout et n'importe quoi. Les sénateurs sont élus et nommés en toute illégalité. Des conseillés municipaux illégaux et surtout pas de présidents de régions, ce sont les deux catégories qui permettent au choix des sénateurs. Le mariage incestueux être le RDPC, ELECAM, MINAT et le Conseil Constitutionnel, a montré à suffisance que le pouvoir rdpc veut nous imposer la pratique primitive d'une autre ère. Tu as si bien circonscrit le problème, je suis entièrement d'accord avec toi. Ces Camerounais qui pensent qu'ils ont le ponople sur TOUT sur la gestion de la citée, et que les autres n'ont pas droit au chapitre. Ce régime est à l'origine de la déconstruction de tout ce que nous avions cher.

SAMBA II ALAIN MICHEL

Charles tu as oublié de mentionner qu’après avoir fait le tour de Yaoundé pendant deux jours, le PRESI/ CAF a déclaré n'voir observé ni ressenti aucun nid de poule dans les rues de cette ville. Meme le Directeur du protocole d'état qui le raccompagnait au perron du palais avait souri d'étonnement. De là, moi j'avais compris qu'il était déjà dans la sauce gombo, une spécialité bien de chez nous.

ABEGA Joseph Bertin

Bonjour Charles, Tu fais une peinture on ne peut exacte de la situation de notre football. Mais moi je retiens une seule couleur dont l'absence nous rend plus nostalgique voir triste aujourd'hui: le rose. "Le football rose". Oui rose comme beauté! moi je pense que c'est la clé du succès. lors d'un match de foot, combien de gestes techniques pouvons nous compter? Souvent pas un seul. Nous avons eu de grands talents sortis "des coups faibles", "têtes tombes", "des contre-poteaux", "des couloirs", "des solos (petits ponts)", "des comptes (jonglages)"...etc. Nous allions aux stades tous les dimanches en s'accrochant sur le bras d'un aîné pour tricher les dribles de Mbida, Mama, Emana, Milla...les tacles de 05m d'Onana, d'Aoudou et le lundi, même le maître ou le prof avait de la peine à imposer le calme dans la salle de classe pour commencer le cours. Quel entraîneur ou moniteur de foot permet à son apprenant de dribler un ou deux joueurs sans qu'il ne le gronde? Je vous dis qu'il y avait des joueurs aussi talentueux aux quartiers que certains divisionnaires comme on les appelait à l'époque. L'aisance technique était au rendez-vous. Tenez! avec peut-être un peu de prétention, Tonnerre de Yaoundé de l'époque avait le fond de jeu de Barcelone d'aujourd'hui, d'où le nom de "Kalara", "le book" le foot champagne (onze passes). Bref avec l'aide des entraîneurs, les joueurs doivent pratiquer du beau et bon football, ils doivent prendre plaisir à jouer comme Ronaldinho, Jean-Luis Mama par exemple. Ainsi les spectateurs reviendrons aux stades, et les supporteurs participerons aux cotisations, et les joueurs seront mieux payés pour leur talent et ils se vendront cher...etc. BRAVO à toi Charles pour l'évocation de ce sujet si intéressant !

Laisser votre Commentaire

Articles recents

Articles les plus lus