Le mauvais voisin de Monsieur Charles : Délégation permanente d’imposture

photo article ici

-Tu es porté disparu Voisin, ça va ?

-Monsieur Charles, mon patron m’avait envoyé au Nord. Quand je suis revenu, je suis tombé malade direct : j’ai voyagé par bus.

-Voisin, dis que tu étais en mission au Nord, pas qu’on t’a envoyé, alors que tu es lourd !  Où sont les provisions de voyage ?

-C’est vrai que j’étais lourd, mais de courbatures, pas d’argent. C’est un voyage très difficile, très risqué, et épuisant. Et comme mon patron croit qu’il nous paye beaucoup, il s’arrange à ce que l’argent qu’il te donne soit totalement consommé par la mission.  Le travail dépasse l’argent, Monsieur Charles ; on nous exploite !

-Si ton salaire n’est pas en dessous de 36 000 FCFA, c’est que tu es bien payé, Voisin.

-Pardon, laissez le nouvel ami de Roméo Dika qui dit qu’on vit bien au Cameroun avec 36 000 FCFA là où il est. Et puis, tout bien réfléchi, il a raison Monsieur Charles …

-Hein, il a raison Voisin ? Tu es sûr que tu es revenu entier du Nord ?

-Monsieur Charles, quand votre travail consiste à mentir, à vous humilier, à chanter les louanges d’un homme-dieu et à faire ce que Roméo Dika a trahi, même si vous gagnez des milliards, celui qui gagne 36 000 FCFA en gardant sa dignité vit mieux que vous.

-Voisin, c’est comme si tu comprends déjà le Cameroun, hein.

-Hahaha, c’est vous qui m’avez mal expliqué le Cameroun, non ?

-Avant que je n’oublie, quand les Lions U-17 ont gagné la CAN, tu m’as fait un sms pour me demander de féliciter aussi les officiers d’état-civil : je n’ai pas compris ça. Tu voulais dire que quoi ?

-Waaah Monsieur Charles, est-ce que c’est moi qui invente que nos joueurs ont souvent les âges de Kumba ?

-On gagne une CAN U-17, au lieu de célébrer, toi tu fais le kongossa sur nos joueurs ? Est-ce que tu ne peux pas faire montre de temps en temps d’un peu de patriotisme ? Et puis, retiens qu’il n’y a pas d’âge de Kumba, c’est ce genre de choses qui énervent nos frères anglophones.

-C’est même vrai. Les gens trafiquent les actes de naissance à Douala et Yaoundé, et on parle toujours de Kumba. Monsieur Charles, à propos du NOSO, vous voyez les descentes sur le terrain du PM comment ?

-Voisin, c’est une descente sur le terrain très importante pour les albums photos et les vidéos.

-Vous voyez alors, Monsieur Charles ? Après vous allez dire que je comprends le Cameroun. Vous parlez de quels albums photos et quelles vidéos ?

-Ceux qu’on devait envoyer à la « Communauté Internationale » pour calmer ses velléités d’ingérence dans cette guerre du NOSO.

-C’est pour ça qu’ils ont recruté des pleureuses avec des affiches imprimées ? Monsieur Charles, les gens-là ne peuvent même pas faire de bonnes mises en scène ? Le ministre de la culture est un spécialiste du théâtre, non ?

-Voisin, quand on a des politologues multi-agrégés et des militants super-patriotes qui peuvent aller dans les médias pour expliquer tout ce qui est inexplicable, y compris la quadrature du cercle, est-ce qu’on a besoin de s’attarder sur la cohérence d’un scénario ?

-Monsieur Charles, donc John Fru Ndi aussi s’est prêté à ce mauvais scénario ?

-Toi-là, tu veux que le MINCOM du SDF fasse un dur communiqué sur moi ? Je ne sais pas si le Chairman faisait partie de la mauvaise comédie, mais le représentant du Cameroun a évoqué à grands traits le dîner copieux qu’il a offert au PM lors de la réunion des membres du Conseil de Sécurité.

-Hum ! Moi-même j’ai trouvé ça bizarre Monsieur Charles : que les gens meurent autour de lui, que son frère et lui-même aient été kidnappés, mais qu’il offre un grand dîner médiatisé à une délégation envoyée par celui que son parti désigne comme le déclencheur de cette guerre qui sème la désolation dans le NOSO !

-Voisin, tu ne suis pas comment les militants du « R » et assimilés encensent le Chairman et le SDF ? Même ceux qui disaient que le SDF supporte les sécessionnistes le trouvent déjà très responsable.

-Monsieur Charles c’est surtout les jeunes qui se disent hommes politiques qu’Equinoxe Soir présente depuis quelques temps, qui changent de bouche comme ça. Mince, eux ils seront pires que leurs aînés dans l’arrogance, le mensonge et la manipulation ! Ce qui m’énerve, c’est qu’ils s’exposent négativement ainsi pour des vieillards qui les  méprisent et les utilisent comme du papier hygiénique.

-Quand les gens qui te permettent d’avoir de quoi vivre décemment te demandent d’aller dire à la télé que Jésus-Christ n’est pas aussi saint que leur champion, tu vas faire comment si tu n’as reçu une solide éducation ? Ils sont plutôt à plaindre, ces jeunes gens ; ils ne doivent pas t’énerver, Voisin.

-Monsieur Charles, la famine va seulement me tuer, je ne peux pas me ridiculiser comme ça en public !

-Voisin, toi tu parles seulement de ceux qui soutiennent le pouvoir. Tu ne vois pas que ceux qui soutiennent les opposants aussi déifient leurs champions et insultent tous ceux qui osent les critiquer ? Je te dis souvent qu’il faudra exorciser le Cameroun et reformater moralement les camerounais.

-Avec votre façon de penser-là, vous n’aurez jamais une médaille dans le pays-ci, Monsieur Charles. Que nous aussi on vienne manger et boire du bon vin chez vous.

-Hahaha, Voisin, je vais passer par où pour avoir une médaille ? J’ai quel poste ? Je vais même prendre l’argent où pour acheter une médaille ?

-Hein, Monsieur Charles, vous voulez dire que le père de Yves Miché a acheté son cordon de l’autre jour ?

-Est-ce que j’ai dit ça ? Je parle de moi Voisin !

-Monsieur Charles, pourquoi c’est le SG du RDPC qui a décoré le vieux milliardaire ?

-Voisin, est-ce que je sais ? Peut-être qu’il a obtenu une délégation très spéciale de pouvoir.

-Hahaha Monsieur Charles, le tour-ci le Président a seulement donné une délégation permanente d’imposture à ses gens du gouvernement et du « R ».

-Délégation permanente de quoi, Voisin ? Toi aussi tu sors ta part pour donner encore du travail aux juristes camerounais des médias et des réseaux sociaux ?

-Monsieur Charles, le Cameroun est devenu la République des juristes tordus. La Fecafoot alors, c’est la faculté de droit renforcé. Là-bas, même quand ils boivent la tasse au TAS, ils ne se tassent pas. Voici qu’une petite homologation de match dépasse la commission de recours de la Fecafoot : et les play-offs sont en train de se jouer sans l’Union de Douala.

-Voisin, tu es inspiré grave aujourd’hui, tu fais des rimes ! Tu dois aller au Nord plus souvent !

-C’est ça, moquez-vous de moi, Monsieur Charles. Ce qui est bien, c’est que nos impostures ne fonctionnent pas à l’étranger. N’est-ce pas vous avez vu notre honte avant la remise des trophées à la finale de la CAN U-17 ?

-Moi je ne pense pas qu’il y avait un problème. Des ministres de sport assistent souvent aux cérémonies de remise de distinction de la CAF et même de la FIFA.

-Pourquoi alors Ahmad a chassé notre Minsep comme ça ?

-Voisin, depuis son voyage à Yaoundé, on l’accuse de trop défendre le Cameroun et de nous faire trop de cadeaux : il voulait peut-être montrer qu’il est encore capable de refuser quelque chose au pays de Samuel Eto’o.

-En tout cas, nous on sait que c’est un sardinard depuis qu’il est sorti d’Etoudi. Hey, Monsieur Charles, vous savez qu’il y a déjà des Kokinards ?

-Tu vas du coq à l’âne, Voisin. Tu fais la revue de l’actualité ?

-Monsieur Charles, c’est vous qui passez de Puma au Coq sportif, ce n’est pas moi, hahaha. Seidou Mbombo Njoya a alors dit le montant du contrat du Coq ?

-Je n’ai pas suivi. On attend toujours. Il a promis la transparence.

-Mais pourquoi il s’était précipité à faire une conférence de presse sans avoir des infos complètes à donner ?

-Ah ! Peut-être qu’on les lui avait promises avant la conférence de presse, mais elles ne sont pas arrivées.

-Quoi ? Monsieur Charles, vous voulez dire que le président de la Fecafoot peut annoncer que le Coq Sportif est le nouvel équipementier des Lions sans avoir des infos sur le contrat ?

-N’est-ce pas les gens disent que c’est celui qui a délivré la délégation de candidature à Seidou  et Yannick Noah qui ont tout négocié ? Il est donc possible qu’il ne soit pas encore en possession de toute l’info … Mais revenons à ce que tu disais ; tu parlais de kokinards ? C’est quoi la kokine, Voisin ?

-Monsieur Charles, j’ai dit kokinards. Ce sont des militants d’un parti d’opposition à l’opposition qui tiennent leur congrès en mangeant du Koki.

-Si c’est le koki on devrait dire « kokiard », non Voisin ?

-Wèèh Monsieur Charles, il n’y a pas la sémantique sur ça ! Le nouveau lexique politique du Cameroun a adopté « kokinard ». Il paraît que l’expression « 11 millions de moutons » est en cours de téléchargement dans ce lexique.

-Voisin, quand un membre du Manidem ou du nouveau parti de Cabral Libih va t’attraper, tu vas vite télécharger l’expression « rectifier le portrait » dans ton lexique personnel.

-Monsieur Charles, ne me voyez pas simple-là comme ça : chez moi il y a encore la sorcellerie hein. On ne m’attaque pas sans retour violent. Si c’est chez nous qu’un gouverneur tentait d’exiger aux chefs traditionnels de défiler le 20 mai, il allait seulement se réveiller le matin avec un bras rétrécis …

-Aurevoir Voisin, tu montes déjà en régime. Si je continue à t’écouter, tu risques de pousser notre quartier à un dialogue explosif avec des armes non létales …

Charles MONGUE-MOUYEME

20 October 2019 à 15:05 0
MANDENGUE NDABO FRANKLIN DIDIER

La force de l'analyse. Comment être indifférèrent à propos de ce qui se passe dans pays. Charles M. M. La pertinence de propos au sujet de la situation économique, politique et sociale est catastrophique. Ce que nous avons eu en matière d'élections ( Sénatoriale et Présidentielle ) depuis le début de l'année, n'est rien d'autre qu'un four tout et n'importe quoi. Les sénateurs sont élus et nommés en toute illégalité. Des conseillés municipaux illégaux et surtout pas de présidents de régions, ce sont les deux catégories qui permettent au choix des sénateurs. Le mariage incestueux être le RDPC, ELECAM, MINAT et le Conseil Constitutionnel, a montré à suffisance que le pouvoir rdpc veut nous imposer la pratique primitive d'une autre ère. Tu as si bien circonscrit le problème, je suis entièrement d'accord avec toi. Ces Camerounais qui pensent qu'ils ont le ponople sur TOUT sur la gestion de la citée, et que les autres n'ont pas droit au chapitre. Ce régime est à l'origine de la déconstruction de tout ce que nous avions cher.

SAMBA II ALAIN MICHEL

Charles tu as oublié de mentionner qu’après avoir fait le tour de Yaoundé pendant deux jours, le PRESI/ CAF a déclaré n'voir observé ni ressenti aucun nid de poule dans les rues de cette ville. Meme le Directeur du protocole d'état qui le raccompagnait au perron du palais avait souri d'étonnement. De là, moi j'avais compris qu'il était déjà dans la sauce gombo, une spécialité bien de chez nous.

ABEGA Joseph Bertin

Bonjour Charles, Tu fais une peinture on ne peut exacte de la situation de notre football. Mais moi je retiens une seule couleur dont l'absence nous rend plus nostalgique voir triste aujourd'hui: le rose. "Le football rose". Oui rose comme beauté! moi je pense que c'est la clé du succès. lors d'un match de foot, combien de gestes techniques pouvons nous compter? Souvent pas un seul. Nous avons eu de grands talents sortis "des coups faibles", "têtes tombes", "des contre-poteaux", "des couloirs", "des solos (petits ponts)", "des comptes (jonglages)"...etc. Nous allions aux stades tous les dimanches en s'accrochant sur le bras d'un aîné pour tricher les dribles de Mbida, Mama, Emana, Milla...les tacles de 05m d'Onana, d'Aoudou et le lundi, même le maître ou le prof avait de la peine à imposer le calme dans la salle de classe pour commencer le cours. Quel entraîneur ou moniteur de foot permet à son apprenant de dribler un ou deux joueurs sans qu'il ne le gronde? Je vous dis qu'il y avait des joueurs aussi talentueux aux quartiers que certains divisionnaires comme on les appelait à l'époque. L'aisance technique était au rendez-vous. Tenez! avec peut-être un peu de prétention, Tonnerre de Yaoundé de l'époque avait le fond de jeu de Barcelone d'aujourd'hui, d'où le nom de "Kalara", "le book" le foot champagne (onze passes). Bref avec l'aide des entraîneurs, les joueurs doivent pratiquer du beau et bon football, ils doivent prendre plaisir à jouer comme Ronaldinho, Jean-Luis Mama par exemple. Ainsi les spectateurs reviendrons aux stades, et les supporteurs participerons aux cotisations, et les joueurs seront mieux payés pour leur talent et ils se vendront cher...etc. BRAVO à toi Charles pour l'évocation de ce sujet si intéressant !

Laisser votre Commentaire

Articles recents

Articles les plus lus