Le mauvais voisin de Monsieur Charles : La momomania

photo article ici

-Bonjour Voisin, à cette heure-ci tu devrais être au boulot, non ?

-Bonjour Monsieur Charles, c’est l’heure de la pause, non ? Hahaha, en réalité, mon ventre ne va pas très bien, et je suis revenu à la maison pour un besoin pressant.

-Mais Voisin, il n’y a pas de toilettes dans votre société ?

-Nos toilettes sont très mal placées. Quand tu y mets déjà plus de 5mn, tout le monde sait ce que tu es en train de faire.

-Et tu as des collègues qui n’éprouvent jamais ce besoin naturel pour se moquer de ceux qui l’assouvissent ?

-Hahaha, Monsieur Charles, ça fait toujours façon. Et comme mon ventre est fâché, non seulement les collègues vont percevoir les sons qu’il émet, mais les odeurs vont embaumer la grande salle et mon nom sera dans tous les kongossa pendant plusieurs jours, hahaha.

-Il faut dire à tes collègues que les commérages sont un motif de licenciement hein !

-Waaa Monsieur Charles, est-ce que je travaille à Vision 4 ?

-Hahaha, Voisin, les choses tordues ne t’échappent jamais !

-Le Chef de l’Etat nous avait demandé de beaucoup lire les journaux, écouter la radio, et regarder la télé, Monsieur Charles.

-Il n’avait pas parlé des réseaux sociaux, Voisin.

-Il a ratifié les réseaux sociaux puisque lui-même et ses ministres s’adressent à nous par les réseaux sociaux.

-Tu es fou Voisin : donc il a « ratifié » les réseaux sociaux et il faut donc les intégrer dans son discours ?

-Est-ce que je mens alors Monsieur Charles ? Et les ministres aiment les réseaux sociaux parce qu’ils peuvent y utiliser le « je » : « J’ai reçu tel… », « J’inaugure demain ceci… », « J’ai prescris une enquête sur… ». A la télé ou à la radio, ils sont obligés de dire « Sur les très hautes instructions… » en se plaçant devant le portrait du Président.

-Voisin, même à midi comme ça, tu es hostile à la patrie ?

-Monsieur Charles, avant vous disiez que j’étais subversif, maintenant je suis hostile à la patrie ?

-C’est la même chose différente, comme disait souvent un vieil ami à moi.

-Donc la patrie-là, c’est le Chef de l’Etat et le gouvernement ?

-Qu’est-ce que tu croyais ?

-Monsieur Charles, vous avez même raison, hein. J’ai suivi le DG suspendu de Vision 4 dire que Robert Mugabe était un grand nationaliste comme PB !

-Un autre type avait comparé Issa Hayatou à Nelson Mandela, non ? Est-ce qu’ils ont peur de quelque chose ? Donc le DG suspendu de Vision 4 anime toujours des émissions ?

-Oui. Je voulais même vous demander si c’est normal, Monsieur Charles. Quand on vous déchoit comme ça, est-ce que vous ne devez pas démissionner et chercher à laver votre honneur ?

-C’est à moi que tu demandes, Voisin ? Il faut demander aux experts juristes qui défilent dans les médias, ils vont te décortiquer le sujet sur la suspension, les motifs de la suspension, et ses conséquences.

-Que je demande à qui, Monsieur Charles ? Vous avez déjà vu les juristes camerounais être d’accord sur quelque chose ? Vous voulez qu’ils m’embrouillent le cerveau ?

-En tout cas, moi je prends toutes ces infos sur les suspensions, les licenciements pour commérages avec des pincettes. Il y a déjà trop de labos de fake news dans notre pays.

-Monsieur Charles, je voulais même vous demander : est-ce qu’un remaniement ministériel est annoncé ?

-J’ai rien suivi, Voisin. Pourquoi tu demandes ça ?

-C’est à cause de la momomania qui sévit en ce moment au pays Monsieur Charles.

-Yes Voisin ! Fame Ndongo, Mendo Ze et Atangana Manda réunis ne te peuvent pas en lexicologie-sémiologie. Momomania signifie quoi encore ?

-Monsieur Charles, vous ne voyez pas que beaucoup de nos politiciens et universitaires sont dans un challenge genre « Je suis excessif, je me ridiculise et je me renie pour vous soutenir Excellence » ? Comme un des leurs est devenu ministre délégué en faisant ça, ils espèrent aussi.

-Hahaha, Voisin, c’est toi qui es un vrai sociologue-politologue, pas les anciens étudiants-indics qui étalent leur mauvaise éducation sur les réseaux sociaux où ils n’ont que l’arrogance, l’insulte et le dénigrement comme arguments de discussion. Toi, tu analyses et tu théorises : tu es fort !

-Wèèè Monsieur Charles, pourquoi vous moquez alors mon ignorance ? Je ne savais pas que c’est comme ça que vous alliez faire !

-Mais pas du tout Voisin, au contraire je suis admiratif ! Maintenant que tu m’as expliqué ton concept de « momomania », je comprends mieux certaines déclarations émanant de certaines personnes. Je ne comprenais pas que des gens qui ont soutenu Akere Muna à la Présidentielle 2018, ou d’autres qui se réclament de Um Nyobe et Esnest Ouandié appellent à l’extermination des sécessionnistes du NOSO : donc ils sont dans la momomania !

-Mal mauvais Monsieur Charles ! Ça ne laisse personne !

-Donc même les jeunes gens qui viennent souvent s’abimer à Equinoxe Soir à travers des interventions aussi grossières que ridicules veulent aussi devenir ministres ?

-Non, Monsieur Charles, il y a un grand très introduit qui m’a dit que certains sont récompensés par des rémunérations ou des emplois qu’on leur trouve.

-Ça veut dire que la momomania est un courant alimentaire qui a 2 branches : la branche carriériste, et la branche de l’argent liquide. Voisin, tu as le niveau d’un vrai Docta !

-Monsieur Charles, vous ignorez quoi ? Si vous voulez espérer qu’on vous mette en-haut, soit vous montrez publiquement que vous êtes un opposant qui s’oppose à l’opposition ; soit vous affichez votre kamtophobie ; soit vous appelez à l’extermination des « voyous sécessionnistes ». Il se dit d’ailleurs que certaines démissions chez vos amis de la presse sont des manifestations de kamtophobie !

-Voisin, il ne faut pas aussi voir la phobie de Kamto partout. Ce n’est pas parce que le syndicat des journalistes a exprimé son soutien à des journalistes suspendus ou licenciés qui ne sont pas membres de leur syndicat que vous allez penser qu’ils sont passés du côté du pouvoir.

-Monsieur Charles, ces journalistes suspendus avaient proprement insulté le président du syndicat des journalistes, et ils ont même lancé la création d’un syndicat concurrent ! Et le syndicat les soutient ?

-Voisin, le syndicat des journalistes a peut-être voulu montrer qu’il défend la profession et ceux qui l’exercent, même s’ils ne sont pas tous des amis.

-Minalmi ! C’est comme j’ai vu un sujet de celui qui dénombrait le nombre de Samuel Eto’o dans les cimetières encenser ce dernier à la télé comme il a décidé de raccrocher. Vous croyez qu’il peut être sincère ?

-On peut revenir à de meilleurs sentiments sur quelqu’un, Voisin !

-Dans le pays-ci, Monsieur Charles ? Voilà le président de la Fecafoot en coalition avec le président du Sycec qui vient régler de vieux comptes avec le Général Semengue, non ? C’est ça que vous avez appelé « Poto-Poto Foot », j’ai lu votre article sur votre site.

-Voisin, tu devrais retourner au travail…

-Monsieur Charles, le travail ne finit pas, c’est l’homme qui finit. DJ Arafat qui est parti ; on fait tout notre bruit-là dans zéro !

-Voisin, laisse-moi l’affaire de DJ Arafat : je n’y comprends pas grand-chose. Surtout la profanation de sa tombe, c’est terrible !

-Le professeur MEON a expliqué l’autre dimanche à la télé les raisons qui ont pu pousser les « chinois » à déterrer le cadavre de DJ Arafat de sa tombe. Il a dit qu’on a mal fait de les tenir à distance du corps de leur idole et de les écarter pendant son enterrement.

-Il a dit ça, Voisin ? Donc il soutient la profanation du tombeau de DJ Arafat par ses fans ?

-Comment ça, Monsieur Charles ? Il expliquait seulement que leur réaction peut se comprendre.

-J’ai vu Franck Essi du CPP dernièrement à la télé en train d’expliquer ce qui a pu conduire les sécessionnistes du NOSO à prendre les armes : ses contradicteurs du RDPC et de l’opposition de l’opposition sont tombés sur lui en disant que s’il explique, c’est qu’il soutient.

-Monsieur Charles, vous haussez déjà le niveau : better je pars pointer. Il me faut gagner de l’argent pour faire des provisions de nourriture et produits de première nécessité.

-Des provisions ? Pourquoi ?

-Les avocats ont annoncé une grève, Monsieur Charles. Le NOSO avait commencé par une grève des avocats !

-Normalement, un oiseau de mauvais augure comme toi ne devrait pas vivre dans un quartier tranquille comme le nôtre.

-J’allais oublier de vous demander Monsieur Charles : est-ce qu’on peut tenir un conseil de cabinet hors de Yaoundé ?

-Voisin, quand tu prends ton air malicieux, je crains le pire …

-Non, pour le « back to school », j’imagine juste, pour rassurer les gens, qu’on tienne un conseil de cabinet même à Kumba : on loge les ministres dans différents hôtels, et le matin, chacun part de son hôtel sans escorte pour le lieu de la réunion, comme le feraient les élèves partant de chez eux pour …

-Je savais ! A plus tard, Voisin …

Charles MONGUE-MOUYEME

29 November 2020 à 11:14 1
Nguigjol rose

Merci beaucoup professeur, pour ce plus concernant l'histoire de notre pays, de notre continent et de nos ancêtres.

Abdoulaye Haman

Merci Professeur pour cet éclairage. Tôt au tard la vérité finira par triompher. Que les africains puissent s'approprier leur histoire pour éveil de conscience.

Lissom Céline carnelle

Impressionnant surtout venant de mon beau pays. Je salue tout humblement le travail de recherche qui a été faite alors l'histoire que nous apprenons depuis des années aujourd'hui reste douteuse vu les réalités de ce que vous nous prouvez aujourd'hui. Merci pour l'ouverture d'esprit de ma personne.

Laisser votre Commentaire

Articles recents

Articles les plus lus