Afrique : Ingurgiter la lucidité pour produire la prospérité

photo article ici

Par Pr Léopold Gustave LEHMAN ►

Remarquons que les brasseries constituent les industries les plus florissantes au Cameroun. Elles produisent et distribuent l'alcool dans les coins les plus reculés du pays. Pris ensemble, les chiffres d'affaires de toutes les brasseries et des producteurs d'alcool plus ou moins frelaté devraient nous donner une ampleur du poids économique et des dégâts physiques de l'alcool au Cameroun. La technologie de pointe utilisée pour la production des boissons gazeuses, bières, vins et liqueurs au Cameroun démontre à souhait notre compétence technologique. Les experts COCA-COLA, GUINNESS ou CASTEL ne me démentiront pas.

De l'autre côté, le système de santé souffre curieusement, de l'absence de production de médicaments locaux et même de laboratoires d'analyses médicales de référence, au point où des colis sont expédiés toutes les semaines vers la France pour certains tests de laboratoire (à l'image des pellicules photos que nous devions expédier par la poste dans les années 70-80). Il s'agit de mener une réflexion mûre pour sortir de cette situation destructive en vue de construire un avenir meilleur pour l'Afrique. La technologie agro-alimentaire permet actuellement une production de boissons naturelles de très bonne qualité. Il en est de même pour les médicaments.

L'Afrique Équatoriale est le seul endroit où les arbres fruitiers poussent parfois sans être plantés et produisent tout le long de l'année (à l'exemple des papayers de Douala). Curieusement, les financements internationaux vont préférentiellement vers la contraception à la place de la production des arbres fruitiers dans nos villages. La raison est simple à mon avis : faire main basse sur nos terres pour disposer plus tard des richesses minières. Entre-temps, tous les moyens sont bons pour réduire la croissance démographique et aliéner la population. L'alcool est l'une des meilleures armes pour y arriver. Il est temps de changer de paradigme.

God bless.

Pr. Léopold Gustave LEHMAN

*Cameroun un paradis paradoxal (Google search)*

Photo: l'unique kiosque ouvert le dimanche 15/09/19 à Esseing, un village enclavé dans la forêt en Sanaga Maritime vers Ngambe.

29 November 2020 à 11:54 0
Nguigjol rose

Merci beaucoup professeur, pour ce plus concernant l'histoire de notre pays, de notre continent et de nos ancêtres.

Abdoulaye Haman

Merci Professeur pour cet éclairage. Tôt au tard la vérité finira par triompher. Que les africains puissent s'approprier leur histoire pour éveil de conscience.

Lissom Céline carnelle

Impressionnant surtout venant de mon beau pays. Je salue tout humblement le travail de recherche qui a été faite alors l'histoire que nous apprenons depuis des années aujourd'hui reste douteuse vu les réalités de ce que vous nous prouvez aujourd'hui. Merci pour l'ouverture d'esprit de ma personne.

Laisser votre Commentaire

Articles recents

Articles les plus lus